16/10/2015. FR. Piton de la Fournaise , Ubinas , Concepción .

Home / blog georges Vitton / 16/10/2015. FR. Piton de la Fournaise , Ubinas , Concepción .

16/10/2015. FR. Piton de la Fournaise , Ubinas , Concepción .

16/10/2015.

 

Piton de la Fournaise, La Réunion :

 

Bulletin d’activité du jeudi 15 octobre 2015 à 07h00 (Heure locale)
Depuis le 12 octobre nous constatons une très forte augmentation de l’intensité du tremor éruptif sur l’ensemble de nos stations. Nous avons atteint au sommet et sur la station Rivals des valeurs égales voire supérieures à celles enregistrées lors des premières heures d’éruption.
En parallèle les mesures de SO2 réalisées à l’aide des station DOAS de notre réseau enregistrent une forte augmentation : à titre d’exemple, le 2 oct nous enregistrions 205 T/J (tonne par jour) et le 12 oct 1990 T/J. Cela est également observé par le capteur OMI embarqué sur le satellite AURA. Ces données nous permettent de calculer qu’un panache de SO2 (d’une masse égale à 1138 T) était présent entre le sommet et 300 km à l’ouest de l’île le 13 oct à 14 heure locale. Cette valeur est deux fois supérieure au maximum observé depuis le 24 août. (Pour information la différence entre les données DOAS et les données satellitaires est liée à la résolution des capteurs embarqués).

piton

 

A l’aide des deux satellites MODIS (Terra et Aqua), l’Université de Turin nous informe que le débit de lave émis par l’éruption a atteint le 14 octobre 12 m3s-1 (+- 4 m3s-1). Ce qui est cohérent avec les modèles appliqués aux données enregistrées par nos instruments. Ces derniers nous donnent des valeurs de 8.9 à 13.5 m3s-1 .
Seules les mesures de déformation montrent une tendance inverse c’est à dire une déflation tant en zone sommitale, qu’à la base de l’édifice ou même à l’extérieur de l’enclos.

piton

Sur le site éruptif, de très nombreux écoulements de lave issus de petites bouches éphémères sont visibles. Ces bouches éphémères se mettent en place sur l’ensemble du champ de lave. Ces phénomènes sont particulièrement bien visibles au pied de Piton de Bert.
Un hornito (cône volcanique de dégazage, généralement de faible taille, formé par l’agglutination de lambeaux de lave chauds, ou scories, retombés encore liquides et soudés entre eux.) s’est constitué au sud-ouest du cône. Ce type de morphologie se forme à la suite d’une surpression importante appliquée par la lave sur le toit du tunnel depuis l’intérieur de celui-ci. Le processus est le même que celui qui met en place les bouches éphémères mais, dans ce cas, la pression est plus importante et les écoulements qui s’en suivent également. Nous avons même pu constater durant la nuit du 13 au 14 octobre la présence de projections au niveau de cet hornito, témoignage d’une pression très importante.

 

Source : OVPF

Photo:  Fournaise info , Denis shoot PixL.

 

 

Ubinas, Perou :

 

Un avis de chutes de cendres à été émis par l’Ingemmet:

Type de l’événement: Émission de cendres
DATE: 15 Octobre 2015

HEURE LOCALE: 15:26
Direction de dispersion des cendres : sud, sud-ouest
Hauteur de la colonne éruptive: 1500 m au-dessus du cratère.
Zone de dispersion des cendres: 10 km
Villes et zones touchées: Ubinas, Querapi, Sacohaya.

OBSERVATIONS: Depuis 14h01  cet après-midi, a été enregistré de petites impulsions d’émissions de cendressuite au dégazage du système volcanique. Ces émissions peuvent se poursuivre dans les prochaines heures.

Pour plus de détails sur cet événement, visitez le site Web de l’Observatoire volcanologique du Sud (OVS) et l’Observatoire volcanologique INGEMMET (OVI).

Ubinas

Les agences de surveillance ont mis en garde que la cendre se déplace vers le sud et sud-ouest et affecte les populations de l’Ubinas Valley.
Le volcan Ubinas, situé dans les Andes du sud du Pérou, a émis jeudi une colonne de cendres de 1500 mètres au-dessus de son cratère qui s’est dispersée dans un rayon d’ une dizaine de kilomètres, a annoncé l’
Instituto Geofísico del Perú (IGP) et l’ Instituto Geológico Minero y Metalúrgico (Ingemmet).

Parmi les localités qui sont touchées se trouvent Ubinas, Querapi et Sacohaya, situé dans la région de Moquegua.
Le comité a averti que les émissions de cendres peuvent continuer dans les prochaines heures et a demandé aux villes voisines de prendre des précautions contre d’éventuelles précipitations de cendres.

Source : IGP/ Ingemmet , Noticiasrcn.com.

 

 

Concepción , Nicaragua :

 

Un effondrement sur le volcan Concepción  a affecté 276 kilomètres carrés. Selon l’Unité de Risques du maire de Altagracia, les précipitations ont généré des lahars dans les communautés de La Chirca (nord du volcan),  La Union  et Los Ramos (au sud-est de l’édifice), sans affecter de logement et de personnes dans ces communautés.
Une couche de sable et de boue a été déposée sur la rue à La Union et Los Ramos, et mélangée avec de la boue et du sable à La Chirca, qui sont déjà en cours de nettoyage. Avec la continuité de fortes pluies dans la région , il est plus que probable que d’autres  événements similaires ou plus forts se produisent . Les gens sont encouragés à être vigilant et attentif aux directives du gouvernement, et du Nicaraguan Institute of Territorial Estuidos (INETER).

Le signal  associé   au  lahar a été observé dans les stations de sismogrammes du volcan Concepción de 12h10 à 1h05 mercredi (heure locale).

D’autre part, à partir de 12h00 le mardi 13 Octobre et jusqu’à 12h00 le mercredi 14 , huit séismes ont été enregistrés dans le pays, dont sept survenus dans la faille locale et un dans la zone de subduction.

 

 Concepcion

Le volcan Concepción est l’un des volcans les plus élevés et les plus actifs du Nicaragua. Le stratovolcan symétrique , basaltique à dacitique,  forme la moitié nord-ouest de l’île en forme d’haltère d’Ometepe sur le lac Nicaragua et est relié à Madera , le volcan voisin par un isthme étroit. Son cratère sommital aux parois abruptes a 250 m de profondeur . Une ligne de fractures sur les flancs du volcan , axée NS a produit des chaînes de cônes de projections, des cônes de scories, des dômes de lave, et des maars , situés sur le NO, NE, SE, et sur les côtés sud, s’étendant dans certains cas jusqu’au lac Nicaragua. Le Concepción a été construit au-dessus d’un sous-sol de sédiments lacustres, et le cône moderne a grandi au dessus d’une caldeira largement enterrée, dont il y a petit reste qui constitue une rupture de pente à mi-hauteur du flanc nord. Des éruptions explosives fréquentes au cours du demi-siècle passé ont augmenté la hauteur du sommet nettement supérieur à celui indiqué sur les cartes topographiques actuelles et ont gardé la partie supérieure du volcan sans végétation.

 

Source : Notimerica , GVP.

Photo : lakesideretreatcenter.com

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search