04/10/2015. Français. Nevado Del Ruiz, Kilauea , Krakatau

Home / blog georges Vitton / 04/10/2015. Français. Nevado Del Ruiz, Kilauea , Krakatau

04/10/2015. Français. Nevado Del Ruiz, Kilauea , Krakatau

04/10/2015.

 

 

Nevado Del Ruiz, Colombie :

Bulletin d’activité Hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz:
Objet: Niveau d’activité interne du volcan Nevado del Ruiz.

Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO à travers  l ‘OBSERVATORIO VULCANOLÓGICO Y SISMOLÓGICO DE MANIZALES, rapporte que:

Au cours de la semaine dernière, le système volcanique a continué à présenter une instabilité dans son comportement. La sismicité enregistrée a été principalement associée à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques. Cette activité sismique a été caractérisée par l’ enregistrement de  tremblements de terre de type  LP (longue période) et des épisodes de tremor volcanique de courte durée, mais avec des niveaux d’énergie importants. Ces derniers ont été principalement associés aux émissions de gaz et de cendres dans l’atmosphère. Certaines  impulsions de tremor associées aux émissions de cendres  ont pu être vérifiées à travers les caméras Web installées dans la région du volcan, ainsi que par des fonctionnaires en mission de terrain dans la zone d’influence de la structure volcanique. Des pulse de tremor vers 16h33 ont été associés à une émission de cendres observée de l’est et de l’ouest du volcan. Cette sismicité liée  à la circulation des fluides est principalement située dans le cratère Arenas et autour de lui. Les processus mentionnés ci-dessus sont généralement accompagnés par des anomalies thermiques (une autre caractéristique typique des volcans actifs) qui peut être  suivie en utilisant des images satellite fournies par différents organismes tels que le portail Mírová , des universités italiennes de Turin et Florence. Le 26 Septembre, 2015, une anomalie thermique importante dans le voisinage du cratère Arenas confirmant l’instabilité du volcan Nevado del Ruiz   a corroboré que le processus éruptif continue d’évoluer .

nevado

 

L’activité sismique associée à la fracturation de la roche dans la structure volcanique a été situé à proximité du cratère Arenas et au nord de celui-ci , à des profondeurs comprises entre 7,5 et 1,3 km. Le maximum enregistré était de magnitude M1,1   (  magnitude locale), correspondant à un tremblement de terre le 22 Septembre à 10h27, (Heure locale) à une profondeur de 4,0 km, ce tremblement de terre était le plus  énergétique  de la dernière semaine. La déformation volcanique continue de montrer quelques changements.

Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz, dont du dioxyde de soufre (SO2) . La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur de 2000 mètres au-dessus du sommet du volcan. La direction de la dispersion de la colonne était en harmonie avec le régime des vents, qui est resté principalement vers le nord-ouest du volcan.

Le Service géologique colombienne à travers l’Observatoire volcanologique et sismologique de Manizales a continué à mener les processus de socialisation de l’information technique avec diverses parties prenantes dans la gestion des risques dans les départements de Tolima et de Caldas. 

Le Service géologique Colombien  tient à préciser que les différentes stations qui font partie des segment de réseau de surveillance volcanique au nord de la Colombie, à l’intérieur duquel se trouve le volcan Nevado del Ruiz sont pleinement opérationnels. Au cours des derniers mois,  a été considérablement amélioré l’instrumentation existante avec l’installation de nouvelles stations axées sur le diagnostic de l’activité des volcans surveillés.

Alors que le volcan Nevado del Ruiz reste à ce jour à un niveau d’activité jaune  , il est possible que des changements supplémentaires se produisent dans le comportement de l’activité volcanique , indiquant une plus grande instabilité du système et pouvant impliquer des changements dans son niveau d’activité. 

Source : SGC ( http://www2.sgc.gov.co/Manizales/Publicaciones/Reportes-de-actividad/Reportes-semanales/)

Photo : SGC ( 2012)

 

 

Kilauea, Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 pi (1 247 m)
Volcan : actuel niveau d’alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption depuis l’évent Overlook  dans la caldeira sommitale et sur le Pu’u’Ō’ō dans la Rift Zone Est, ne montrant aucun changement significatif. Un événement de phase inflationniste du sommet  a commencé, après une petite inclinaison déflationniste nette mesurée depuis le début du 1er Octobre  . La sismicité, la déformation et le dégazage continuent à de faible taux de base à travers le volcan. Aucun événement  sismique  local  important  n’est noté . Il n’y a aucune menace des flux de lave envers les communautés voisines.

kilauea

Cette vue montre le vaste lac de lave dans le cratère actif Overlook, qui est situé dans le plus grand cratère Halema’uma’u. Il n’y a pas eu de grands changements dans le lac au cours des dernières semaines. Ce matin, le lac de lave était à environ 60 mètres (200 pieds) en dessous du bord du cratère Overlook. La région sombre entourant le cratère Overlook est la lave qui se répandit sur le sol du cratère Halema’uma’u en Avril et Mai de cette année, lorsque le niveau du lac était beaucoup plus élevé.

Observations du Sommet :
À peu près vers 17h30 le 2 Octobre  , les informations des inclinomètres du sommet du Kilauea se sont inversées et ont commencé à enregistrer un cycle inflationniste du  sommet , après le déflation qui a commencé le 1er Octobre  . Depuis ce revirement d’inclinaison mesurée, environ 1 microradian a été récupéré sur les  1,5 microradian de déflation nette enregistrée depuis le début de l’ évènement. Les  vues Webcam sur le lac de lave dans l’ évent Overlook  montrent une élévation du niveau de lac de lave depuis la mesure de niveau  du lac d’hier , à  66,5 m (environ 218 pieds) au-dessous du sol actuel du cratère Halema’uma’u. Les faibles niveaux d’activité sismique continuent. L’amplitude  du tremor volcanique  varie  en association avec les changements du niveau du lac de lave, la circulation de la lave et les éclaboussures. Le taux d’émission de dioxyde de soufre du sommet variait de 1.500 à 4.300 tonnes par jour au cours de la période de 2 semaines se terminant le 30 Septembre.

kilauea

1 octobre 2015, 7 heures   Survol de Pu’u ‘O’o  : des vents forts aplatissent le panache de gaz montant hors du cratère. L’  instrumentation de l’ USGS se trouve le long du bord, permettant aux géologues de recueillir des information  importantes sur l’activité au sein du cratère .

 

Observations sur Pu’u’O’o:
Aucun changement significatif dans l’inclinaison ou l’activité éruptive ne sont notés sur Pu’u’O’o. Les inclinomètres sur Pu’u’O’o montrent une petite déflation, éventuellement associée à l’évènement du sommet en cours. Les taux d’émission de dioxyde de soufre de toutes les bouches de la Rift Zone Est était d’environ 400 tonnes par jour lorsque les mesures ont été faites le 14 Septembre 2015.

Observations de la coulée du 27 juin   :
La coulée de lave  poursuit son activité d’écoulement de surface dispersée. Une (30.09.2015)  carte mise à jour du champ d’écoulement montre toute l’activité située à 7 km (4,3 mi) au nord-est de Pu’u’O’o. Le niveau global de l’activité de surface semble avoir diminué légèrement par rapport à ces derniers mois. La coulée de lave ne menace  aucune communauté.

 

Source : HVO

Photo : HVO, Bruce Omori .

 

Krakatau, Indonésie :

 

De retour d’Indonésie, ou j’ai pu approcher le volcan du détroit de la sonde, je vous livre ces petits commentaires.

Tout d’abord, j’ai été impressionné par sa croissance. Je vous laisse comparer les deux photos ci dessous , prise à peu près du même endroit en bateau.

La première, prise en 2001,

krakatau

La seconde, septembre 2015 :

krakatau

Ensuite , l’impression qui reste est que le volcan à perdu ‘ l’Anak »… J’ai eu le sentiment que ce n’est plus l’Anak Krakatau, le fils du Krakatau, mais bel et bien un volcan en pleine santé, adulte, et à l’air redoutable.

Le dégazage de son  sommet n’était pas très violent, mais un peu de couleur bleutée ( gaz magmatiques). Et les impacts de bombes en croute de pain en montant sur ses flancs sont parfois énormes , de plus de deux mètres de diamètre.

krakatau

Enfin, les dépôts de soufre au sommet sont importants et étendus.

Voilà ce que je peux en dire rapidement. Le Krakatau m’a montré sa prestance, mais encore une fois, que de changements.

Source et photos : G Vitton

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search