03/10/2015. Français . Copahue , Télica , Piton de la Fournaise .

Home / blog georges Vitton / 03/10/2015. Français . Copahue , Télica , Piton de la Fournaise .

03/10/2015. Français . Copahue , Télica , Piton de la Fournaise .

03/ 10/2015.

 

Bien, bien, bien…. Me voici de retour aux manettes, après un – Indonesian « tiga Bintang » tour – mouvementé, ou votre serviteur a respiré sa dose annuelle de dioxyde de soufre. Mes petits poumons sont au top pour l’hiver. Hé oui, la couleur de cette année volcanique fut le jaune, et pas le rouge…

Mais dans le monde des volcans, que c’est il passé pendant ces vacances ?

 

 

Copahue , Chili :

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV)
Région du Biobío
1 octobre 2015 16h00 HL.


Le Service national de géologie et des mines (SERNAGEOMIN) et son  Réseau national de surveillance volcanique , à travers son Observatoire Volcanologique des Andes méridionales (OVDAS)  , a annoncé que:
Vers 10h58 HL aujourd’hui, il y a eu un changement important dans l’ activité  interne  du volcan Copahue, représenté par l’enregistrement d’un signal de tremor sismique continue (liée à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan) avec un déplacement réduit d’une valeur  de 1,6cm2 (considéré comme une valeur faible à modérée  ) par la station de référence, qui persiste au moment de la délivrance de ce rapport.

copahue

Il faut souligner que ce type de signaux sismiques  accompagnent les épisodes d’activité éruptive en période d’instabilité telle que ci-dessus avec des explosions pulsantes et des émissions de cendres au niveau du cratère.
Par conséquent, il est interprété que ce type d’activité sismique soit en relation avec la mobilisation de matériau  magmatiques à des niveaux superficiels et la perturbation  d’un système hydrothermal profond, augmentant la possibilité de génération de nouvelles explosions dans le cratère.
Dans le scénario actuel, les risques volcaniques aux zones adjacentes et proximales du cratère restent et par conséquent , il est recommandé qu’une zone d’exclusion de 2,5 km autour du cratère El Agrio persiste, et que le niveau de mise en garde technique reste à jaune.


Le SERNAGEOMIN – OVDAS surveille en continu  avec une attention particulière le volcan Copahue, et informe en temps opportun sur d’éventuels changements dans l’activité qui lui est associée.

 

Source : SERNAGEOMIN – OVDAS

Photo : Sernageomin

 

 

Telica , Nicaragua :

12.602 ° N, 86,845 ° W

Altitude 1061 m

L’INETER a rapporté qu’une période de 30 minutes d’explosions d’intensité  modérée sur le Telica a commencé à 0800, le 23 Septembre. Les émissions de gaz et de cendres abondantes se sont d’abord élevées de 400 m au-dessus du cratère et ont dérivé vers l’ Ouest-Nord-Ouest, mais ont ensuite diminué à 50 m. Des chutes de cendres ont été signalées dans la communauté de Guanacastal. Des explosions se sont produites à 16h45 et 16h48.

telica

 

Les scientifiques qui effectuent le travail de terrain ont observé des dépôts sur le fond du cratère , provenant d’un glissement de terrain de la paroi intérieure qui avait eu lieu le 17 Juillet, et de nouvelles fumerolles sur le plancher du cratère. Cinq explosions ont été détectés le 24 Septembre. Basé sur les données des vent et les données satellitaires, le VAAC de Washington a rapporté que le 26 septembre , les panaches de cendres ont atteint jusqu’à 3,6 km (12.000 ft) d’altitude et ont dérivé Ouest et Nord. Pendant la période du 28 au 29 Septembre , l’INETER note  que des panaches de gaz volumineux se sont élevés de deux évents sur le plancher du cratère.

 

Sources: GVP ,  Instituto de Estudios Nicaragüense Territoriales (INETER), Washington Volcanic Ash Advisory Center (VAAC).

Photo : Webcam Télica / Sherine France.

 

Piton de la Fournaise, La Réunion :

 

Bulletin d’activité du vendredi 2 octobre 2015 à 07h00 (Heure locale)

L’éruption qui a débuté le 24 août 2015 à 18h50 se poursuit.

 

Les indicateurs géophysiques et géochimiques ont montré cette dernière semaine (24 sept – 1er oct) quelques évolutions.

Depuis le 24 septembre 2015, l’activité sismique évolue lentement à la hausse. Les trois stations les plus proches de l’évent actif ont enregistré au cours de cette semaine une évolution d’environ de +10 à +15 % d’intensité. Attention, nous ne pouvons exclure que les précipitations relativement importantes enregistrées cette semaine en soient en partie la cause.

rsam_rvl.hhz_.pf_.00_20151001

(©OVPF/IPGP)

Figure 1 : RSAM (intensité sismique) enregistré par la station Rivals depuis le début de l’éruption. Les compartiments de 1 à 5 sont décrits dans le bulletin du 24 septembre 2015. Le compartiment 6 correspond à la tendance à l’augmentation observée sur une semaine.

Après avoir montré des signes significatifs d’inflation, les mesures de déformation montrent depuis le 27 septembre une tendance à la déflation (qui restent à confirmer dans le temps) notamment en zone sommitale et distale. Cette tendance est bien moins marquée à la base du cône sommital.
En raison des mauvaises conditions, les mesures de flux de gaz réalisées à l’aide des stations NOVAC sont assez rares. Cependant, ces rares mesures montrent une légère augmentation des flux de SO2 contenu dans le panache.
Au sommet, les mesures de CO2, tendent à montrer que le dégazage profond se poursuit.

Les valeurs de CO2 dans le sol (notamment à la Plaine des Palmiste et au Gîte du Pas de Bellecombe) sont élevées depuis 10 jours.

En Résumé, les indicateurs géophysiques et géochimiques se maintiennent à un niveau élevé avec une légère tendance à l’augmentation en dehors des mesures de la déformation au sommet (qui restent à confirmer dans les prochains jours).

piton

Sur le site éruptif :

Depuis une semaine les conditions météorologiques sont très mauvaises sur le Piton de la Fournaise (265 mm de pluie sur la station pluviométrique de la Soufrière). Profitant d’une éclaircie, dimanche 27 septembre, une équipe OVPF/Université de La Réunion (LGSR) a pu prélever des gaz et des échantillons de lave et faire les observations phénoménologiques suivantes :

-des fontaines de lave sont toujours visibles,
-le cône éruptif est toujours très imposant,
-le mécanisme de mise en place de nombreuses « petites » coulées de lave depuis le(s) tunnel(s) est toujours actif. Les deux coulées les plus longues (une première en direction du rempart qui contourne le champ de lave par l’ouest et une seconde qui se dirige vers l’est) sont bien chenalisées. Les fronts de coulée ne sont plus actifs (i.e. les coulées ne progressent pas).
Le panache blanc était toujours visible dimanche.

De rares trouées dans les nuages ont permis de faire quelques observations complémentaires (de la même tendance) au cours la semaine à l’aide des caméras (principalement celles de Piton de Bert et Piton des Basaltes).

contour_coulees_20150928

(©OVPF/IPGP)

Figure 2 : Cartographie de la coulée au 28 septembre 2015. L’extraction des contours a été réalisée à partir des images de cohérence (obtenues dans la chaine de production des interférogrammes) produites par le service d’observation OI2 (JL. Froger LMV/OPGC)

Source : OVPF

Photo : Arnaud Barrey / Fournaise info.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search