26/05/2015. Wolf, Popocatepetl , Piton de la Fournaise.

Home / blog georges Vitton / 26/05/2015. Wolf, Popocatepetl , Piton de la Fournaise.

26/05/2015. Wolf, Popocatepetl , Piton de la Fournaise.

26/05/2015. Wolf, Popocatepetl , Piton de la Fournaise.

26/05/2015.


Wolf , Isabella, Iles Galapagos , Equateur :

Une éruption à commencé sur le volcan Wolf, situé sur l’ile d’Isabella, dans l’archipel des Galapagos.

Vers 00h50 hier matin (23h50 heures  aux Galapagos), les stations sismiques installées par l’Institut de géophysique ont commencé à enregistrer plusieurs signaux d’événements qui ont eu lieu dans les environs du volcan Wolf surtout à la station la plus proche , qui se trouve à environ 20 km au sud-ouest du volcan

 wolf20150525-1

 Le signal sismique le plus important est reçu à 1h58 ce matin (Fig. 1) correspondant à une explosion, par laquelle a commencé une nouvelle activité éruptive du volcan. Le volcan Wolf est situé dans la partie nord de l’île Isabela . Il est un volcan actif et la dernière éruption a eu lieu en Août de 1982.

wolf

Vers 2h57 (heure locale Galapagos) , le Centre d’alerte sur les cendres volcaniques (VAAC), sur la base d’informations par satellite confirme la présence d’une colonne d’éruption du Wolf  , qui culmine à 35.000 pieds et de dirige vers le sud-ouest; puis à 04h34 il est rapporté  une colonne vers l’est-nord-est à une altitude de 50.000 pieds et une autre se déplaçant vers le sud à une hauteur de 45.000 pieds .A 4h28 (heure de Galapagos) l’Institut de géophysique et de planétologie  (HIGP) d’Hawaï rapporte que ses capteurs satellitaires infrarouges montrent la présence de points chauds intenses , situés sur le flanc sud-est du volcan Wolf, confirmant l’apparition de l’activité volcanique.Dès les premières heures de ce matin, nous avons été en contact avec le personnel du Parc des Galapagos qui ont compilé et  partagé des photos de cette activité . Il est confirmé que l’ origine de l’activité est une fissure située sur le flanc sud-sud-est supérieur  du volcan, et d’où ont voit plusieurs coulées de lave descendant les flancs du volcan et se déplaçant vers la mer.

wolf

Wolf est le plus haut volcan des îles Galápagos, à cheval sur l’équateur à l’extrémité nord de la plus grande île de l’archipel, Isabela. L’ édifice de 1710 m de haut  a des pentes plus raides que la plupart des autres volcans d’Isabela, atteignant des angles jusqu’à 35 degrés. Une   caldeira de 6 x 7 km, à 700 m , l’une des plus profonde des îles Galápagos, est située au sommet. Un niveau  , au premier plan sur le côté ouest de la caldeira s’ élève à 450 au-dessus du plancher de la caldeira, dont une grande partie est recouverte par une coulée de lave qui s’est répandue en 1982. Des fissures radiales , diffuses , concentrées le long des zones de rift  s’étendent vers le bas au nord, nord-ouest, et sur les flancs SE. Des évents sous-marins  se trouvent au-delà des fissures nord et nord/ouest  . Des coulées , sans végétation , provenant d’une chaîne périphérique de cônes de projections et de scories  sur la Caldeira orientale drapent les flancs boisés jusqu’à la mer. La proportion de coulées de lave AA sur le volcan Wolf dépasse celle des autres volcans des Galápagos. Une éruption en 1797 a été la première éruption historique documentée dans les îles Galápagos.

Wolf

Compte tenu de la façon dont ont jusqu’ici ont évolué les colonnes d’éruption  , il  se pourrait y avoir des chutes de cendres fines sur les populations de Pto. Villamil . L’effusion des coulées de lave sur les flancs du volcan, va certainement avoir des effets sur la faune et la flore du secteur et sur le milieu marin, une fois que ces flux atteindront la mer.

Ce matin, le processus éruptif est en baisse et apparemment, l’impact sur la faune et la flore est minimal

L’Institut de géophysique continuera à informer la communauté sur le développement de ce nouvel événement éruptif.

Source :  IGP, GVP.
Photo :  Martin Díaz Zúñiga, Parc National Galapagos.

Popocatepetl, Mexique :

25 mai 20:15 pm (01:15 GMT 26 mai)A 17:02 h, le système de surveillance sismique du volcan Popocatepetl a enregistré un épisode d’explosions et des tremor, accompagné  par une émission de vapeur d’eau, de gaz et de petites quantités de cendres en direction du sud-sud-est. Cet épisode a fini à 19:35 h , aucun rapport jusqu’à présent sur des chutes de cendres n’a été émis. 
 
25 mai 11:15 (16:15 GMT le 25 mai)Au cours des dernières 24 heures le système de surveillance sismique du volcan Popocatepetl
a enregistré 90 exhalaisons de faible intensité, certaines d’entre elles accompagnées d ‘émission de vapeur d’eau et de gaz  . Le plus important a eu lieu à 12h05 aujourd’hui  .En outre, au cours des dernières 24 heures, il y a eu 45 minutes de faible amplitude de  tremor harmonique.Également , au cours de la nuit, une incandescence   au-dessus du cratère  a été observée .

Popo 

Au moment de ce rapport, on ne dispose que d’une visibilité partielle du volcan en raison de la météo, mais ce matin, le volcan a été observé  avec une émission de vapeur et de gaz dans la direction du sud-est .Le 9 mai, la station de surveillance Canary du volcan Popocatepetl   a été vandalisée. Le personnel du CENAPRED est ensuite allé à la station afin de rétablir son fonctionnement . Il est à noter que la station Canary est une partie importante du système de surveillance du volcan Popocatepetl . Par conséquent, vous êtes priés de protéger les stations de surveillance, qui aident à   tenir informé  le public sur l’activité du volcan.Le CENAPRED exhorte à ne pas approcher le volcan et surtout le cratère.

Source : Cenapred.
Photo : Atlixco el mejor clima del mundo

Piton de la Fournaise, La Réunion :

Bulletin d’activité du dimanche 24 mai à 23h00 mis en ligne le 25

L’éruption qui a débutée le 17 mai se poursuit.

Activité sismique
Les fluctuations importantes observées et décrites ces deux derniers jours se poursuivent.

 tremor_20150524_2300
(©OVPF/IPGP)

Figure 1 : Evolution de l’intensité du trémor depuis le début de l’éruption.

A noter qu’aucun séisme n’a été détecté depuis plus de 24 heures.

Gaz volcaniques
L’émission de SO2 est dans l’ensemble à la baisse. Elle est cependant également devenue fluctuante dans le temps depuis le 21 mai 2015.

Débit de la coulée de lave

 modis_20150524

(©OVPF/IPGP/Diego Coppola Turin)

Figure 2 : Evolution du débit de lave depuis le début de l’éruption.

Diego Coppola de l’Université de Turin a mis à jour son graphique de suivi du débit de lave depuis le 17 mai (figure 2). Il montre une certaine constance dans le débit avec une légère fluctuation le 23/05. Coppola explique que le débit semble se constant à un niveau assez faible, avec des variations mineures.

ATTENTION : les mesures de débit par satellite Modis sont (i) ponctuelles et (ii) des moyennes de taux d’effusion. Cela explique que les pics sont «lissés».

20150524_113019_v2
 Concernant l’activité (cf. photo ci-dessus), la hauteur des fontaines de lave semblait similaire à celles de mercredi dernier, le cône a bien grandit et se ferme de plus en plus, et la plupart de la lave part en tunnel.

Phénoménologie
Les phases hautes dans les fluctuations sont associées à des augmentations dans la hauteur des fontaines (témoignages et figure 3) et des épanchements temporaires de laves

Une reconnaissance et des travaux sur le terrain ont été menés ce jour :

  • Echantillonnages réalisés sur des produits plus anciens en haut de fissures et sur un bras de coulée actif en toute proximité de l’évent (échantillons trempés)
  • Relevés GPS de toute la fissure sur laquelle l’évent s’est formé
  • Mesures de Gaz dans le panache

Concernant l’activité, la hauteur des fontaines de lave semble similaire à celles des jours précédents. Le cône s’est en revanche édifié (Figure 4) et se ferme de plus en plus et la plupart de la lave part en tunnel en dehors d’épanchements éphémères.

Une reconnaissance par la SAG (Section Aérienne de la Gendarmerie) dans l’après midi nous apprend que :

  • le débit semble réduit (probablement du fait d’écoulements en tunnels),
  • les fontaines semblent plus basses (probablement puisque le cône est plus haut)
  • le front de coulée n’a pas été observé du fait du couvert nuageux. Cependant à la verticale de la courbe de niveau 900, le front n’est pas visible. Pour mémoire la dernière observation le localisait à environ 1000m d’altitude.

Piton

Observations du dimanche 24 mai :

Une équipe de l’Observatoire Volcanologique s’est rendue sur le site de l’éruption afin d’effectuer des relevés :

  • Prélèvement d’échantillons de lave
  • Relevé GPS de la fissure sur laquelle l’évent restant actif s’est formé
  • Mesures de gaz dans le panache

Remarques :

  • Un bras de coulée est actif à proximité immédiate de l’event et a pu être échantillonné.
  • Compte tenue de la hauteur du cône, nous n’avons pas pu échantillonner de projections (la plupart retombant dans le cône ou sur la partie supérieur de ce dernier).

Source : OVPF
Photos : OVPF , Julien Azam / JIR

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search