14/05/2015. Etna, Kilauea , Piton de la Fournaise .

Home / blog georges Vitton / 14/05/2015. Etna, Kilauea , Piton de la Fournaise .

14/05/2015. Etna, Kilauea , Piton de la Fournaise .

14/05/2015.

Etna, Sicile :

Mise à jour INGV ETNA, le 13 mai 2015, à 09:45 UTC

 Le nouvel épisode éruptif du Nouveau Cratère du Sud-Est   (NCSE) de l’Etna, qui a commencé dans les premières heures du 12 mai 2015, se poursuit avec une activité strombolienne modeste et la libération lente d’une coulée de lave du bord oriental du cratère.Au cours de la journée d’hier, il y avait une intensification progressive de l’activité éruptive, accompagnée d’une augmentation de l’amplitude de la secousse volcanique et un mouvement de la source du tremor volcanique  vers la surface du NCSE. Dans la nuit, tous ces paramètres se sont stabilisés à des niveaux faibles, similaires à ceux des même épisode éruptif du NCSE de Janvier-Avril 2014. L’activité strombolienne se concentre dans les trois bouches situées dans la partie orientale du NCSE, alignées sur une fracture éruptive  orientée Ouest.  

etna
A environ 02h10 UTC (heure locale = -2), une série de petits effondrements a accompagné   l’ouverture d’une bouche effusive placée immédiatement en dessous de la bordure orientale du NCSE, à partir de laquelle il a été émis une petite coulée de lave. Ce flux  s’est déversé lentement vers la plus haute et plus large des bouches éruptives qui s’étaient ouvertes sur le flanc Est du cône du NCSE pendant le paroxysme du 28 Décembre 2014. Au cours des  heures suivantes , la lave a lentement rempli cette bouche; puis la coulée s’est lentement étendue le long de la fracture du 28 Décembre, en direction Nord Est , atteignant la base du cône du NCSE en fin de matinée. Pendant ce temps, l’activité a continué avec des jets stromboliens de  dizaines de mètres de haut, produisant parfois des petits nuages ​​de cendres volcaniques qui ont été rapidement dispersés par le vent vers le sud-ouest.

etna 

La progression de la coulée de lave a été accompagnée à nouveau par de plus petits effondrements de parties instables du flanc oriental du cône du NCSE. A environ 08h00 UTC, la fissure éruptive s’est propagé à partir du bord du NCSE sur le côté haut de son cône. Le phénomène a duré une dizaine de minutes, et a été accompagné  par l’effondrement de  matière , et dans l’atmosphère,   la pulvérisation rougeâtre de retombées de cendres principalement autour de la zone du sommet et sur le flanc sud du volcan  .Au moment de cette mise à jour, l’activité éruptive et l’amplitude de la secousse volcanique montre une légère diminution.
 Dans la nuit, l’activité au NCSE de l’Etna est devenue plus forte qu’elle ne l’a été au cours des deux premiers jours, avec des grondements profonds et des vibrations dans l‘air. La visibilité, cependant, a est plutôt modeste.
Source : INGV
Photos : Turi Caggegi. Francesco Tomarchio.
 
 
Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W, 
Altitude Sommet  4091 pi (1 247 m) 
Volcan : actuel niveau d’alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE



Résumé de l’activité: 

L’inclinaison déflationniste s’est poursuivie au sommet du volcan Kilauea au cours des 24 dernières heures et le lac de lave du sommet continue de reculer. Les taux de sismicité sous le sommet et la Rift Zone Sud-Ouest demeurent élevés et ont augmenté dans la zone Kaoiki Pali. Sur le site de l’éruption de la Rift Zone Est, les flux de surface sont restés actifs à environ 8 km (5 miles) du Pu’u’O’o .

kilauea 

Images des caméras du sommet du Kilauea  , le 8 mai 2015 (à gauche), et le 12 mai 2015 (à droite), montrant  les 23 m (75 pi) de recul du niveau du lac de lave qui a eu lieu pendant cette période.

Quelle différence quelques jours peuvent faire sur le Kilauea! Le 8 mai 2015, le lac de lave du sommet a atteint son plus haut niveau à ce jour :8 m (26 pi) au-dessus du sol d’origine du cratère Halema’uma’u. Cela a été possible parce que plusieurs débordements et les projections du lac ont construit une arête (levée) de lave solidifiée autour de l’évent, formant un « lac de lave perché. »
Mais le 9 mai, le niveau du lac a commencé à baisser en réponse au passage, au sommet , de l’inflation à la déflation. Le matin du 12 mai, le niveau du lac de lave était  à environ 15 m (50 pi) en dessous du plancher original du cratère Halema’uma’u .

Observations du Sommet
Au cours des 24 dernières heures, l’inclinaison déflationniste a continué à être enregistrée sur les inclinomètres au sommet du Kilauea. Le niveau du lac de lave a continué de baisser et est actuellement à environ 20 mètres (65 pieds) en dessous du plancher original de l’Halema’uma’u. Les taux de sismicité sous le sommet du Kilauea et la Rift Zone Sud-Ouest demeurent élevées. les taux de sismicité ont également augmenté dans la zone Kaoiki Pali, au nord-ouest du sommet du Kilauea. les taux d’émission de dioxyde de soufre ont été calculés à 3,600-6,800 tonnes / jour pour la semaine se terminant le 5 mai.

multimediaFile-1190 

 Le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u a baissé considérablement au cours des deux derniers jours, lorsque  le sommet du Kilauea a dégonflé. La chute du niveaude la lave a permis d’ exposer clairement le contact entre le bord d’origine du cratère Overlook (qui est « l’étage  » original  , pré-débordement du cratère Halema’uma’u  ) et la levée des récents débordements de lave. Ces débordements sont à peu près de 8 mètres (26 pieds) d’épaisseur au total.
Observations sur Pu’u’Ō’ō  : 
L’inclinomètre sur le flanc nord du Pu’u’O’o n’ a enregistré que des fluctuations mineures en inclinaison au cours de la dernière journée. Les images de webcam thermiques ne montrent pas tous les flux dans le cratère durant cette période, tandis que de petites  incandescences de nuit près de la fosse d’effondrement ouest suggèrent la présence continue de lave  . Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 900 tonnes / jour lors des dernières mesures, le 4 mai 2015.

Observations de la coulée du 27 juin  : 
Les images Webcam montrent que les flux de surface continuent d’être  actifs au Nord de Pu’u’O’o à environ 8 km (5 miles) de l’évent.
Source : HVO 
 
 
Piton de la Fournaise , La Réunion :
 
Le volcan nous réserve-t-il une seconde éruption 2015 ?

Après une baisse de l’activité sismique, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise a enregistré de nouveaux séismes depuis le 4 mai. 123 séismes volcano-tectoniques sommitaux, soit 12,5 par jour, 67 séismes volcano-tectoniques profonds (à l’aplomb du sommet), mais aussi 244 éboulements dans le cratère Dolomieu.

piton

Dans la seule journée du mardi 12 mai, 57 séismes volcano-tectoniques sommitaux ont été enregistrés. Un campeur qui se trouvait au Nez Coupé, au Tremblet, a également ressenti dans la nuit un séisme de magnitude 2,7 localisé sous le sommet du volcan.

Cette augmentation de l’activité sismique et ces effondrements sont autant de signes qui  laisseraient présager une nouvelle éruption. Mais, comme le souligne Philippe Kowalski, directeur adjoint de l’observatoire, « on ne peut être certain d’une éruption que lorsqu’une déchirure est constatée« : « Le « gonflement » du volcan est un phénomène qui peut être long »

Rappelons que la vigilance volcanique est toujours de vigueur, et l’accès à l’enclos autorisé.

Source :  zinfos974.com
Photo : Alain Bertil
Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search